AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fubuki ou "tout n'est pas cirrhose dans la vie"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 3
Age : 26
Fiche de présentation : [url=Mettez-ici-le-lien-de-votre-fiche-de-présentation]Ici le titre de votre fiche de présentation[/url]

Carte d'identification
Age: 35 ans.
Métier: Kannushi au sanctuaire d'Hachiman-gu
Particularité(s): Peut communiquer avec les Kamis (en bref).
MessageSujet: Fubuki ou "tout n'est pas cirrhose dans la vie"   Dim 16 Aoû - 17:36

Fubuki Itō

« Tout n'est pas cirrhose dans la vie. »



PRÉNOM : Fubuki 吹雪 (Tempête de neige)
NOM : Itō
SEXE : Femme
ÂGE : 35 ans
VILLE UCHRONIQUE D'ORIGINE : Shin’Edo
PROFESSION : Gardienne et kannushi (prêtre) du petit sanctuaire Hachiman-gū à Shin’Edo.


DES PARTICULARITÉS ? : Fubuki est prêtre shintoïste au sanctuaire d’Hachiman-gū à Shin’Edo. Ce statut lui confère la capacité de communiquer avec certains Kami et d’obtenir d’eux des petites faveurs comme une protection temporaire ou une aide minime. Toutefois, notre dame étant un peu portée sur l'alcool, elle a parfois des difficultés à entrer en communion avec les esprits de la nature.
Elle manie avec dextérité le katana et le wakisashi.


CARACTÈRE
Fubuki, qui était réellement très calme étant enfant, l’est restée à l’âge adulte … en apparence. En effet, elle s’astreint par diverses méthodes à garder son self-control, à ne pas laisser paraître ses émotions, et paraît donc d’une grande sagesse au premier abord. Toutefois, lorsqu’on apprend à la connaître, on s’aperçoit rapidement qu’en fait, une tempête fait rage en Fubuki. Elle ne contrôle pas ses émotions, elle les refoule jusqu’à ce que la pression s’accumule et qu’elle explose. Malheur à celui qui se trouve en sa présence lorsque ça se produit. Elle peut faire de violentes crises de rage comme de violentes crises de nerf, ou encore tomber en larmes avant de partir dans un rire hystérique à effrayer un schizophrène. Heureusement, ça n’arrive pas (trop) souvent.  

Fubuki a hérité des travers de son paternel : l’amour du saké, une passion malsaine pour l’or et une légère tendance à faire passer ses intérêts avant ceux de la communauté. Elle est plutôt butée, n’admet pas facilement qu’elle a tort car déteste être prise en défaut et est une grande maniaque de la propreté (tic développé avec l’habitude se purifier avant de pénétrer dans un sanctuaire et avant de communiquer avec un Kami).

Malgré ces quelques défauts, elle sait se montrer loyale envers ses amis (quand elle en a), elle sait faire preuve d’intelligence pratique, ce qui est idéal dans un contexte de survie (à condition qu’elle ne soit pas trop imbibée) et a une manière de penser retorse (c’est une qualité !) qui lui permet quelques fois de se sortir de mauvais pas ou de persuader les Kami d’interférer en sa faveur.

Si elle devait avoir un but dans la vie, ce serait de faire en sorte que tout redevienne normal à Shin’Edo afin de pouvoir vivre heureuse dans l’abondance (de saké et d’or).


PHYSIQUE
A première vue, on peut dire de Fubuki qu’elle ne passe pas inaperçu. Elle est grande, très grande pour une Japonaise puisqu’elle mesure 1m80. Elle dépasse souvent d’une bonne tête la plupart des personnes qu’elle côtoie. Elle est plutôt fine de taille mais possède des muscles vigoureux et une paire de seins lourds (et encombrants).

En plus de son aspect « grande liane », Fubuki se désespère d’avoir déjà les cheveux blancs quand la plupart des femmes de son âge les ont encore d’un noir de jais. Elle n’a pas encore beaucoup de rides ce qui fait qu’heureusement, on ne la confond pas tous les jours avec une vieille grand-mère.
Son visage est fin et ses joues creusées, ce qui lui confère un air sévère. Elle a toujours été complexée par la dureté de ses traits et la couleur de sa peau (mate de naissance), comparés à la rondeur et la blancheur des visages de ses contemporaines. Elle a toujours pensé avec ennui qu’elle ne serait jamais bonne à marier, ce qui s’avère réaliste jusqu’à maintenant puisque la dame est célibataire de longue date.

Fubuki possède une force assez extraordinaire pour une femme, et une agilité tout aussi surprenante compte tenu de sa taille. Cette « Tempête de Neige » est une femme robuste, qui force l’admiration lors de combat mais pas lors des cérémonies de thé !

Elle porte malgré tout avec une certaine élégance les tenues traditionnelles nippones.


HISTOIRE

Le jour où Kōichi rencontra Satomi, il sut qu’elle était la femme de sa vie. Le jour de leur mariage fut le plus beau jour de sa vie. Le jour de la naissance de Fubuki fut à la fois le plus beau jour de la vie de Kōichi, mais aussi le plus funeste car Satomi mourut en couche. Le chagrin de Kōichi Itō fut tel qu’il sombra rapidement dans une profonde dépression et dans l’alcool. Il eut le plus grand mal à s’occuper de son petit trésor, passant ses nuits dans des bars à saké, et ses journées à cuver dans la pénombre de leur petite maison bien silencieuse. Heureusement pour Kōichi, Fubuki était une enfant paisible, qui réclamait peu d’attention et qui, semblait-il, pouvait s’abimer avec passion dans la contemplation des choses les plus infimes et les plus statiques. Il se demandait parfois, dans ses rares moments de lucidité, si sa fille n’était pas capable d’entrer en communication avec un monde qui était inaccessible au commun des mortels. Ainsi, il ne s’inquiéta pas du mutisme de sa fille car il était persuadé qu’elle avait quelque chose de spécial.

Kōichi était apparemment un homme d’intuition car, alors qu’il se rendait au sanctuaire avec sa fille à l’occasion de son huitième anniversaire et pour honorer le Kami Hachiman, Fubuki entra en transe. De nombreuses personnes purent voir une fillette suspendue dans les airs, à quelques centimètres au-dessus du sol, se débattant contre d’invisibles démons malfaisants et criant dans un charabia à peine compréhensible quelque chose qui semblait être lié à « Shin’Edo », à « Hachiman » et à la « Mort ». Tout le monde entendit distinctement le mot « indien » mais personne ne savait ce que ça signifiait. Puis la transe cessa. Tous pensaient que c’était le signe que le Kami Hachiman l’avait choisie pour servante.    
Kōichi, tout aussi superstitieux que les témoins de la scène, y vit un signe : sa fille et lui-même s’en iraient dès maintenant à Shin’Edo, le nouveau territoire dans l’est lointain, pour y servir fidèlement le Kami.  

Peu de temps après « la transe », la famille Satō fit ses adieux à la petite ville côtière de Kamakura et partit pour le Far-East dans un navire rempli de colons nippons près à démarrer une nouvelle vie riche en aventures.

Dans une ville toute neuve et en plein essor, il est toujours très facile de se faire une bonne place ; la première décision que prit Kōichi fut  de rencontrer l’Oyabun afin de lui demander la permission de construire un petit sanctuaire en l’honneur d’Hachiman. Avait-il entendu parler de sa fille, Fubuki, qui était entrée en contact spirituel avec le Kami, entrevoyant ainsi l’avenir ? Dans sa vision, elle avait vu l’Oyabun à la tête d’un nouvel empire … Mais pour ça, ils avaient besoin du sanctuaire et d’un statut particulier. L’Oyabun donna à Kōichi le statut de kannushi d’Hachiman-gū, et à Fubuki celui de miko.

Kōichi, qui n’avait aucun talent particulier en tant que prêtre, aucune capacité et aucune volonté à communier avec les Kami, amassa au fil du temps suffisamment d’or pour vivre bien. Anesthésié par l’opulence, il cessa de se préoccuper de la gestion du sanctuaire et de l’évolution de sa fille. Fubuki quant à elle, élevée parmi les autres miko par des kannushi respectueux de la religion, acquit une véritable richesse intellectuelle et spirituelle. Lorsque son père mourut, elle avait trente et un ans et hérita de son rang de kannushi. Elle n’eut plus jamais de vision mais apprit peu à peu à entrer en contact avec les Kami les plus « simples ». Grâce à son savoir-faire, elle pouvait obtenir de petites faveurs en échange d’offrandes, comme la protection contre le mauvais temps des navires qui partaient de Shin’Edo (ou une petite bouteille de saké gratuite).

Puis un jour, elle crut avoir perdu son don. Elle crut que les Kami avaient abandonné Shin’Edo. La mort fut partout en un rien de temps. Une mort qui s’arrêtait heureusement aux portes des sanctuaires car les Kami venaient toujours en aide à ceux qui les vénéraient.

Cependant, la faim et la soif deviennent rapidement insupportables lorsque les vivres viennent à manquer. Les estomacs se creusent et les esprits s’échauffent, mêmes les plus sages font preuve d’imprudence et peu à peu, les vivants se font moins nombreux.

Il ne fallut pas longtemps, tout au plus quelques semaines, pour que Fubuki soit la seule survivante au sanctuaire d’Hachiman. Elle possédait quelques talents dans le maniement du katana et du wakisashi, mais elle restait assez lucide pour savoir qu’elle ne survivrait pas seule. Elle quitta  Hachiman-gū en quête de Taisha, le grand sanctuaire, dans lequel elle espérait trouver des survivants, et où elle pourrait peut-être invoquer Izanami, le Kami de la création et de la mort.



PSEUDO : Fubuki-sama
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Par google
QUE PENSEZ-VOUS DU FORUM (AMÉLIORATIONS, etc) ? Très bien !
FRÉQUENCE DE CONNEXION : Assez souvent
ENVIE D'AJOUTER QUELQUE CHOSE ? :J’adore le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 808
Age : 38

Carte d'identification
Age: Vieux
Métier: Grand Dragon
Particularité(s): Scénariste retors
MessageSujet: Re: Fubuki ou "tout n'est pas cirrhose dans la vie"   Dim 16 Aoû - 17:54

Excellente fiche de personnage, ma foi, fort peu de fautes d'orthographe, et surtout, le personnage est intéressant, profond et pas caricatural. Je VALIDE sans hésiter ! Pour lancer des RPs, envoie des MPs aux joueurs qui t'intéressent, ou contacte-les sur leur uchrobook. Tu peux d'ailleurs créer ta propre fiche d'Uchrobook. Il y a aussi des missions !

En cas de besoin, contacte le staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uchronia-rpg.forumactif.org
avatar
Messages : 3
Age : 26
Fiche de présentation : [url=Mettez-ici-le-lien-de-votre-fiche-de-présentation]Ici le titre de votre fiche de présentation[/url]

Carte d'identification
Age: 35 ans.
Métier: Kannushi au sanctuaire d'Hachiman-gu
Particularité(s): Peut communiquer avec les Kamis (en bref).
MessageSujet: Re: Fubuki ou "tout n'est pas cirrhose dans la vie"   Dim 16 Aoû - 18:05

Merci beaucoup ! J'avoue que je suis plutôt contente de mon perso.

Je vais me créer un uchrobook, mais avant je me remets de l'écriture de cette fiche avec un peu de saké ... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fubuki ou "tout n'est pas cirrhose dans la vie"   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fubuki ou "tout n'est pas cirrhose dans la vie"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ludmilla ♣ Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» Un portail dans Strayana ?
» Tout savoir sur les Sectes
» A vendre Iveco turbo daily 120 cv full équipée motocross
» MARY-ANN ♣ La prostitution marcherait moins bien si les hommes n'avaient pas besoin de se confier à tout prix. 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uchronia :: Personnages :: Genèse :: Fiches de présentation-