AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ROMA AETERNA - Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Admin
Messages : 808
Age : 38

Carte d'identification
Age: Vieux
Métier: Grand Dragon
Particularité(s): Scénariste retors
MessageSujet: ROMA AETERNA - Contexte   Lun 26 Aoû - 18:00






Roma Aeterna

Concept : Rome antique cyberpunk


Un peu d’histoire

Loin de décliner, l’Empire romain a conquis l’ensemble des territoires méditerranéens, et possède d’importantes colonies sur le continent américain. Une croissance technologique rapide lui a permis de parvenir à l’âge cybernétique. Si les religions monothéistes n’ont jamais dépassé le stade embryonnaire dans le monde de Roma Aeterna, la plupart des religions polythéistes ont au contraire prospéré et sont toujours d’actualité, quoique sous une forme plus moderne. La guerre est devenue un jeu auquel les nations les plus puissantes s’adonnent pour occuper les esprits et éviter des conflits majeurs. L’esclavage n’a jamais été aboli.


Les merveilles de l’ère cybernétique

L’avènement de la cybernétique a changé radicalement la vie quotidienne des Romains. Nombre de citoyens ont désormais accès à des améliorations ou des remplacements de leurs corps ; il n’est pas rare de croiser des individus arborant des membres cybernétiques plus puissants que les originaux, ou des yeux capables de vision nocturne ou thermographique. Les prises neurales discrètement installées sur le côté ou l’arrière du crâne permettent à leurs bénéficiaires de se projeter directement dans la Matrice, le réseau informatique de Roma Aeterna. Il est possible de se faire greffer des branchies, ou même une queue préhensile. La médecine a progressé considérablement, et de nombreuses maladies autrefois incurables sont aujourd’hui parfaitement soignées. La chirurgie esthétique a également progressé, mais reste un luxe.

De nombreux objets ont disparu, remplacés par des versions plus performantes. Ainsi, les clés sont délaissées au profit de cartes magnétiques, de digicodes ou d’identificateurs palmaires ou rétiniens. Chaque citoyen dispose d’une carte personnelle servant à la fois de carte d’identité, de passeport, de casier judiciaire, etc. Toutes ces informations sont de toute façon accessibles sur le réseau de la Matrice. De même, la monnaie tend à disparaître au profit de cartes de crédit toujours plus simples à utiliser, ou encore des transferts directement opérés via la Matrice. L’argent liquide n’est souvent plus utilisé que dans des transactions douteuses, et les agressions aux personnes en vue de dérober du liquide sont en chute libre ces dernières années. Les foyers disposent le plus souvent d’un lecteur tridéo permettant de regarder des films en trois dimensions. La toge et la tunique sont toujours à la mode, mais elles sont faites dans des matériaux résistants, parfois capables de changer de couleur au gré des désirs de leurs propriétaires, ou encore de devenir imperméables.

Le développement de la technologie de la Réalité Augmentée (RA en abrégé) a également nettement changé le paysage urbain. Une majorité grandissante de Romains a adopté les lunettes ou casques RA, qui leur permettent de capter les signaux émis par de minuscules balises situées partout dans la ville. Les citoyens perçoivent ainsi des messages publicitaires de diverses enseignes, des spectacles visuels ou des décorations dans les lieux publics, qu’il s’agisse d’une taverne ou d’une fontaine. C’est un « plus » très à la mode ces temps-ci, et la nouvelle génération en est particulièrement friande. Les publicitaires utilisent massivement la technologie RA, ainsi que les hologrammes dont les messages s’adaptent à vos données personnelles ; les messages et slogans citent votre nom, et utilisent l’historique de vos achats passés pour déterminer ce qui est susceptible de vous plaire.

Les moyens de transport favoris de la population incluent un métro qui se sert des courants magnétiques pour circuler dans toute la ville, et la marche à pied. Le véhicule individuel est jugé peu commode à Roma Aeterna, même si des hovercrafts (véhicules sur coussins d’air) circulent régulièrement dans certaines artères de la cité. Des versions futuristes des chars et des palanquins existent également, mais ne sont utilisées que par des collectionneurs fortunés ou des notables. L’automobile n’a jamais été inventée, même si la technologie de Roma Aeterna permettrait d’en construire.
 

Vivre à Roma Aeterna

Capitale de la plus puissante nation du monde, Roma Aeterna est devenue une mégalopole tentaculaire de plus de 100 000 000 habitants, qui attire régulièrement des visiteurs de tous horizons, à commencer par les prestigieux résidents du quartier des ambassades.

Les classes sociales jouent un rôle prépondérant dans la vie des citoyens de Roma Aeterna. Autrefois issus de l’aristocratie, les Patriciens regroupent aujourd’hui l’ensemble des puissants de la ville, politiciens, prêtres de haut rang, administrateurs, militaires ou riches particuliers. Quoique l’accès à cette classe enviée soit théoriquement accessible à tous par le mérite, le système est largement truqué par ceux qui le dirigent. Chaque quartier de Roma Aeterna est sous l’influence de quelques familles de Patriciens influents localement, et les Plébéiens (gens du peuple) qui y vivent veillent à ne pas froisser ces derniers s’ils veulent profiter pleinement de la douceur de vivre latine. Enfin, les esclaves servent les Patriciens comme les Plébéiens, même si les premiers ont bien souvent plus de facilités pour en entretenir. Les Esclaves peuvent être affranchis avec l’accord de leurs maîtres, mais également sur intervention des pouvoirs publics, qui veillent occasionnellement à ce que des esclaves talentueux ne soient pas employés de manière contre-productive pour Roma Aeterna.

L’ordre est l’affaire des Centurions, qui cumule les prérogatives de la police et l’armée. Efficaces mais brutaux, ils disposent de pouvoirs étendus et pratiquent des arrestations et interrogatoires parfois musclés si les Patriciens locaux le leur permettent. Il convient d’ailleurs de souligner que les libertés individuelles n’ont jamais atteint un niveau comparable à celui de notre monde.  Les Centurions ont par ailleurs fort à faire avec une population décadente pour laquelle l’orgie devient parfois un mode de vie. La jeunesse dorée de Roma Aeterna nargue également les Centurions et organise des fêtes dangereuses un peu partout dans la ville, notamment dans les catacombes.

Les jeux du cirque sont immensément populaires, et accessibles désormais au Colisée ou au Cirque Maxime comme via la Matrice. Des gladiateurs s’y affrontent en utilisant un panel inépuisable d’armes, anciennes comme modernes, des spectacles hauts en couleur, des feux d’artifice et bien d’autres choses encore distraient les citoyens.

Et enfin, il y a les Dieux. Apparus depuis une dizaine d’années, ces individus prétendent être les dieux du panthéon, et se font appeler Jupiter, Junon, Vénus, Mars, etc. Si leur caractère divin peut laisser sceptique, ils ont en tout cas fait la preuve qu’ils disposaient de pouvoirs personnels considérables, et de connaissances étendues. Les prétendus Dieux ont rapidement acquis une influence considérable en ville, en dépit des efforts à peine voilés d’une grande partie des Patriciens, qui ont entamé une lutte de pouvoir sans merci contre eux. Ironie du sort, il semble qu’une partie des temples renient leurs propres dieux auto-proclamés … S’agit-il d’usurpateurs, de vrais êtres divins ou de scientifiques de génie disposant d’une technologie tellement avancée qu’elle peut passer pour de la magie ?


Arrivée sur Uchronia

Le transfert de Roma Aeterna sur Uchronia a été ponctué par un bug généralisé de la Matrice. Tous les flux de données provenant de l’extérieur de la ville ont été brutalement interrompus, et sont restés inaccessibles depuis. Les sites sont toujours accessibles, mais ne peuvent plus être modifiés par qui qui ce soit en dehors des citoyens de Roma Aeterna. Des rumeurs circulent sur d’étranges visions de hackers lors du transfert, ou sur des Intelligences Artificielles (IA) résolument étrangères à cette réalité. Certains spéculent sur la possibilité que des éléments étrangers, propres à Uchronia, se soient greffés sur la Matrice romaine. Des utilisateurs prétendent être des natifs d’Uchronia …

L’Empereur actuel, gestionnaire prudent, avisé et vieillissant, était parfait en temps de paix, mais manque de réactivité face à cette situation pour le moins inédite. Les Temples font plus que jamais valoir leur autonomie, et les citoyens invoquent leurs dieux, en prière ou de visu, selon les croyances. Les prétendus Dieux du Panthéon font preuve d’une intense activité pour comprendre ce qui s’est passé et obtenir des informations sur les autres cités uchroniques. Certains les soupçonnent d’être des Uchroniens et d’avoir organisé le transfert …

Seul élément de certitude, le fleuve qui traverse Roma Aeterna et se poursuit au-delà des limites de la ville ressemble exactement au Tibre.

Des navettes ont été découvertes au Colisée et sur la place du marché. Il se murmure qu’une section du Tube menant à l’extérieur de Roma Aeterna permettrait également de communiquer avec les autres villes.


Relations avec les autres villes uchroniques

Rassurée par sa supériorité technologique évidente sur les autres villes uchroniques, Roma Aeterna se permet une certaine curiosité vis-à-vis de ses nouveaux voisins issus de réalités différentes. Si la technologie steampunk de London paraît légèrement polluante et arriérée aux Romains, il n’en va pas de même pour les prouesses génétiques de Neo York. Certains savants neo-yorkais, très intéressés par les promesses de la cybernétique, ont d’ores et déjà contacté Roma Aeterna afin d’y séjourner. Toutefois, la paranoïa parfois justifiée de la dictature américaine ne permet pour l’instant pas d’échange significatif d’un point de vue scientifique.

Les Dieux du Panthéon ont été très actifs dans leurs relations avec London et Neo York, sous l’impulsion de Vénus en particulier, qui semble être en charge des affaires étrangères pour le compte de ses collègues. Très performante en matière de corruption, de séduction et d’intrigues, la déesse n’a hélas pu effacer l’impression laissée par certains de ses confrères Jupiter et Mars, qui ont véritablement terrorisé les ambassadeurs des autres villes en faisant étalage de leurs pouvoirs. Mars a par ailleurs clairement laissé entendre en ville qu’il apprécierait de se lancer à la conquête des autres cités, et la menace est prise très au sérieux par les autorités de London et Neo York. Le projet du dieu belliqueux se heurte de toute façon à de sérieux obstacles, en raison de l’absence relative de sources d’énergie, d’électricité et d’informatique de ses proies ; en effet, la plupart des équipements des romains seraient rapidement inefficaces là-bas, sans parler des problèmes actuellement insurmontables du transport.

Bien que les Centurions et les agents de Vénus aient envoyé des navettes en direction de Shin’Edo, aucun contact n’a été établi pour l’instant.


x x x


Archétypes de personnages proposés : Centurion abusif, Esclave épris de liberté, Agent des Dieux, Prêtre cyberpunk, Intelligence Artificielle, Hacker, Sénateur corrompu, Patricien influent, Gladiateur du XXIe Siècle, Courtisane sans scrupules, Marchand d’esclaves sur catalogue matriciel…

Lieux suggérés : Thermes, Colisée, Cirque Maxime, Temples, Catacombes, Place du Marché, Caserne des Centurions, Sénat…

Scenarii classiques proposés : Enquête d’un Centurion sur les agissements louches d’un Patricien corrompu, Luttes d’influence entre Dieux et Patriciens, Esclave désireux d’être affranchi, Rencontre d’une Intelligence Artificielle, Découverte des secrets des Dieux, Combat pour la survie au quotidien d’un gladiateur, Trafics occultes dans les catacombes…

x x x



Dernière édition par Dunkelzahn le Mar 24 Fév - 17:08, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uchronia-rpg.forumactif.org
avatar
Admin
Messages : 808
Age : 38

Carte d'identification
Age: Vieux
Métier: Grand Dragon
Particularité(s): Scénariste retors
MessageSujet: Re: ROMA AETERNA - Contexte   Lun 26 Aoû - 19:23



Les Dieux du Panthéon
à Roma Aeterna



Jupiter :
le roi des Dieux est en charge de l'énergie et de la météorologie, mais c'est surtout pour son influence dominante en politique qu'il est connu à Rome. Le Sénat est d'ores et déjà plus ou moins sous le contrôle de Jupiter. Le Dieu, qui supporte mal une autre loi que la sienne, s'est également immiscé dans le domaine de la Justice.

Junon :
l'épouse de Jupiter s'occupe du domaine social à Roma Aeterna, secondée par Vesta, qui est plus particulièrement chargée des affaires familiales. Junon est connue pour défendre les droits des femmes, et est également influente en politique, quoique moins que son mari.

Mars :
Mars est le Dieu en charge de la Guerre à Roma Aeterna. Il est très impliqué dans tous les combats qui se déroulent en ville, que ce soient ceux du Colisée, du cirque ou les combats clandestins. Mars espère entrer en guerre contre les autres villes d'Uchronia.

Minerve :
responsable de l'enseignement et de la recherche, elle dispose d'un savoir sans égal dans le domaine scientifique. Opposée politiquement à Mars, elle est la rivale de Vulcain et jalouse Mercure.

Pluton :
le Dieu des Enfers met un point d'honneur à s'occuper des morts, mais il s'occupe aussi de tout ce qui est caché. On soupçonne que ses agents forment une sorte de police secrète, et ses connexions avec le milieu de la pègre et les exclus est source d'inquiétude pour les autres dieux.

Neptune :
chargé des affaires maritimes.

Vulcain :
ce Dieu est chargé de l'industrie et de la cybernétique. Il entre régulièrement en conflit avec Minerve et Mercure.

Vénus :
l'épouse de Vulcain est en quelque sorte le porte-parole des autres dieux. En cas de négociation difficile, c'est toujours par elle que l'on passe. Chargée des affaires étrangères avant d'arriver sur Uchronia, elle s'occupe des relations entre les villes, en concurrence avec Mercure. Cupidon la seconde efficacement dans le relationnel.

Mercure :
ce dieu cumule les responsabilités du commerce et des communications. Il est notamment en charge de l'économie et de la Matrice romaine, ce qui lui vaut une certaine jalousie de la part des autres dieux. Dieu des voleurs, il a une certaine influence dans la pègre, mais Pluton semble lui faire de l'ombre. Vulcain et Minerve tentent de le déposséder de son emprise sur la Matrice.

Diane :
déesse chargée de la chasse et de l'écologie, l'influence de Diane s'est amoindrie avec le temps.

Apollon :
responsable de la culture, il voit Minerve comme une rivale. Il est secondé par Bacchus, un dieu alcoolique et débauché qui s'occupe notamment du théâtre moderne et fait autorité en matière d'orgies.

Ceres :
déesse en charge de l'agriculture et de l'alimentaire, secondée par Proserpine.

Esculape :
chargé de la médecine, ce Dieu est le meilleur en bioware et cyberware. Vulcain et Minerve se disputent son soutien.

Janus :
étrange dieu aux multiples visages, il est réputé pour se délecter d'intrigues extrêmement complexes. Même les autres dieux semblent se méfier de lui.

Discorde :
déesse du tourment et de la jalousie, elle est en quelque sorte une renégate qui œuvre dans l'ombre, semant la zizanie et le chaos. Il n'est pas impossible que ce soit précisément ce qui sert les desseins des autres dieux, néanmoins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uchronia-rpg.forumactif.org
 

ROMA AETERNA - Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uchronia :: La Terre aux mille facettes :: Règlement & contexte-